Stimulation positive : motivation, félicitations, récompenses et contrats.

Dans cette entrée, Anabel détaille les éléments de base, illustrés d’exemples. Elle utilise régulièrement la stimulation positive. Ainsi, les félicitations, la motivation, le renforcement de l’auto-estime et les récompenses restent très importants au quotidien.

Il est essentiel de bien connaitre :

  •  Ce que l’enfant aime (renforçateur)
  • Ce qu’il n’aime pas
  • Ce qui l’intéresse (renforçateur et motivateur)
  • Ce qui le dérange (pour l’éviter)

Pour Eric, au début, chaque petite avancée dans son travail était immédiatement récompensée avec :

  •  un contact corporel (un câlin, le toucher doucement selon la personne)
  •  un encouragement verbal (tu es génial, très bien, qu’est ce que tu le fait bien…)
  • quelque chose de concret (ce qu’il aime manger, un jeu, profiter de ses intérêts)

Plus tard, un système de points (économie de jeton, tableau de récompenses), ainsi que des contrats, ont été mis en place. Sans jamais oublier de faire en sorte qu’Eric se sente bien et qu’il soit très fréquemment félicité.

La Félicitation

Toujours accompagner les récompenses de félicitations (on félicite d’abord, on donne la récompense ensuite). Ainsi votre enfant sera motivé pour recommencer l’action souhaitée. Parlez sur un ton agréable.
Félicitez l’effort réalisé plutôt que le résultat. Pour un entant autiste ce qui a le plus de valeur est la reconnaissance de sa persévérance et de ses efforts plutôt que le résultat. Souvenez vous que manifester votre sincérité et votre satisfaction devant les conduites appropriées de votre enfant augmente la fréquence de ces bonnes conduites.

Les Systèmes de Récompenses

Il y a de nombreuses façons de le faire ; pour Anabel, les deux meilleures sont :

  •  créer un tableau de conduites sur lequel la bonne conduite permet d’obtenir une croix par exemple.Quand l’enfant atteint un nombre suffisant de croix sur le tableau, il reçoit une récompenses.
  •  opter pour un système de récompense avec des objets : chaque bonne conduite est récompensée par un objet (gommette, jeton…). Les objets sont ensuite échangés contre une récompense.

smiley

 

L’Économie de Jetons :

L’économie de jetons consiste a donner un renforçateur positif sur la base d’un système de points. Le renforçateur sera donné à l’enfant après qu’il ait obtenu un nombre de points plus ou moins important.

La mise en place d’un programme d’économie de jetons nécessite deux phases : la première consiste en l’installation de ce programme, dans la deuxième phase on diminue petit à petit son utilisation jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus besoin.

  1. Phase d’implantation :
  • sélectionner le renforçateur qui sera donné en échange des jetons obtenus
  • identifier les conduites, de l’enfant ou du groupe, qui doivent être renforcés.

economie de jetons

merci à Elizabeth Deniz pour cet exemple

  • Choisir le type de jetons (points, étoiles, stickers) le plus approprié pour chaque groupe ou enfant : pour les enfants plus petits les stickers et les étoiles sont des renforçateurs symboliques très attrayants et motivants ; en revanche, avec des enfants plus grands, les bons échangeables ou les points ont plus de pouvoir de motivation.
  • Préciser les conditions d’échange : nombre de stimulations nécessaires pour obtenir le renforçateur. Il est très important de faire attention à l’âge de l’enfant au moment de mettre en place le contrat : quand les enfants sont petits le nombre de stimulations doit être minimum ou moyen ; au fur et à mesure de leur croissance, le nombre de points pour obtenir le renforçateur doit augmenter.
  • Établir un registre pour les jetons, où on inscrit le nombre de jetons gagnés, le nombre échangés, le nombre perdus et ceux économisés. Dans ce cas également il faut faire attention à l’âge de l’enfant : quand il sont petits la liste doit être grande (un tableau), avec des couleurs et de grandes lettres. En revanche avec les enfants plus grands ce n’est pas nécessaire (sauf avec ceux qui ont besoin d’informations bien expliquées, classées et organisées).
  1. Phase d’estompage

Après l’implantation du système d’économie de jetons, il faut penser à le diminuer progressivement, lorsque les objectifs que nous voulons instaurer et développer sont obtenus de manière régulière et constante, c’est à dire lorsqu’ils entrent dans les comportement habituels de l’enfant ou du groupe.

Pour diminuer puis supprimer ce dispositif, plusieurs techniques sont possibles :

  •  Augmenter le temps entre les remises de jetons. Par exemple au lieu de remettre un jeton sur le moment, le donner à la fin de la journée, voire à la fin de la semaine. Il est important de faire ce changement très lentement sans aller dans l’excès, surtout avec de enfants en bas âge.
  • Augmenter les critères nécessaires pour obtenir les jetons : à partir d’un moment, pour obtenir le renforçateur il faudra combiner 2 objectifs de conduite. Par exemple : pour obtenir le jeton, il faudra compléter une séquence de tâches, alors que chacune était précédemment récompensée de façon indépendante ; la récompense est obtenue si la séquence complète est correcte.
  • Augmenter le nombre de jetons nécessaires pour gagner le renforçateur.

Tous ces changements doivent être bien expliqués à l’enfant pour qu’il n’ait pas l’impression qu’on les lui refuse sans raison.

Points fondamentaux :

Pour que le système soit vraiment efficace il est important d’être attentif à ces points :

  • tout le monde se met d’accord à l’avance sur ce système, afin l’enfant comprenne clairement ce qu’il doit faire et ce qui est incorrect.
  • établir les objectifs en fonction de l’âge de l’enfant et des caractéristiques de l’objectif : quand les enfants sont très jeunes ou qu’il présentent des symptômes importants il est recommandé de fixer des objectifs et des étapes sur du moyen terme (pas d’objectifs trop ambitieux pour lesquels quantité importante de points à échanger est nécessaire, augmenter le temps de latence au fur et à mesure des progrès).
  • s’assurer que le système est compris, que l’enfant sait l’utiliser et que la règle est clairement fixée. Une façon facile et pratique de savoir si l’enfant à compris la technique et de lui demander de nous expliquer : on vérifie ainsi qu’il a bien compris.

Les Récompenses Sensorielles

Ces renforçateurs sont parfois plus difficiles à pratiquer que les autres modes, mais une bonne récompense sensorielle a pour avantage d’agir sur le développement de l’activité sensorielle de l’enfant. Ces récompenses peuvent être :

  • visuelles : quelque chose que l’enfant aime voir, par exemple un livre, une fontaine, des animaux (les poissons sont très efficaces)… des bouteilles sensorielles.
  • auditives : musique calmante, douce et relaxante, avec des instruments simples comme par exemple le piano, ou chanter une chanson.
  • gustatives : proposer différents aliments que l’enfant aime (des fruits, quelque chose de salé, ou tout autre chose agréable pour votre enfant)
  • olfactives : faire sentir différentes odeurs pour qu’il les distingue : par exemple de l’eucalyptus, de la lavande, de l’orange ou différentes fleurs.
  • tactiles : caisses sensorielles, bac à sable, différentes textures.

Les Contrats Comportementaux

Préparer un contrat, le négocier et se mettre d’accord  est une stratégie efficace pour nos champions qui grandissent.
Il y a 10 règles de base :

  1. le comportement exigé doit être clair, facile et exposé de manière compréhensible ; la récompense doit être immédiate (plus l’enfant est petit et plus le renforçateur doit être concret)
  2. Le comportement souhaité ne doit pas être exigé de manière immédiate, mais doit se diviser en petites étapes. Il faut travailler les étapes successives en augmentant progressivement l’exigence.diffc3a9rentes-rc3a8gles.gif
  3. Les récompenses obtenues pour avoir réalisé le contrat doivent être fréquentes, quitte à être petites. Par ailleurs il faut expliquer à l’enfant ce qu’il a réussi au moment où on lui donne la récompense. On peut passer progressivement du renforçateur matériel au renforçateur social (en les associant au début)
  4. Le contrat doit spécifier les conduites qui seront récompensées lorsqu’elles seront accomplies. Il ne faut pas établir de contrats basés sur des catégories ou des thèmes trop vagues, tels que « être obéissant » ou « mieux étudier ».
  5. Il faut récompenser le comportement adéquat après qu’il soit passé, jamais avant.
  6. Le contrat doit être raisonnable, il est important que l’enfant l’accepte, ce qui implique qu’il doit y avoir un certain équilibre entre la conduite exigée et les renforçateurs. Un contrat injuste sur une des parties générera de la tension voire de l’agressivité. Un contrat imposé, rend difficile l’autorégulation des conduites de la part de l’enfant, et il faut donc le supprimer du programme.
  7. Les termes du contrat doivent être clairs : ce qu’il faut faire et combien de fois.
  8. Le contrat doit être honnête. Cela ne suffit pas que les parents renforcent au début. L’enfant doit être félicité de manière constante. Il ne faut pas l’interrompre, sous prétexte que l’enfant ne fait que ce qu’il doit faire.
  9. Le contrat doit être positif. Il est important qu’il produise des conséquences positives et non pas, par exemple, la suppression d’une punition : les tâches apprises sont liées à des situations agréables, c’est ce qui favorise la motivation intrinsèque du contrat.
  10. Il doit être utilisé de manière systématique et non occasionnelle, ni sur des périodes isolées.

Et pour terminer, une petite touche personnelle : le contrat que nous avons mis en place pour notre fils. En haut ce pourquoi il travaille et dessous une place pour chaque jeton gagné, sur celui-ci il lui fallait 5 bonhommes verts pour gagner (très souvent c’est le moulin qu’il choisit, ou le bonbon, ou le dessin animé…..)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maintenant à vous de me faire parvenir vos exemples je me ferai un plaisir de les rajouter !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s