Compréhension du langage

photo 1
Photo : matériel préparé pour débuter une séance de compréhension du langage
L’intervention concernant le développement et l’organisation de la composante sémantique doit être abordée dans une double perspective linguistique :
  1. la compréhension
  2. l’expression, même si le développement de la compréhension précède généralement la capacité à s’exprimer

Quand Anabel a commencé à travailler avec Erik la « compréhension du langage », il ne disait que 2 mots (« trou » et « eau ») et il émettait quelques sons. Il avait 2 ans et neuf mois. Ce programme l’a beaucoup aidé pour développer progressivement son langage.

Lieu de travail :
Ils travaillent assis face à face à une table. C’est mieux s’il n’y a pas trop de stimulation dans cet espace. Sur la table il y a le matériel de travail ainsi que quelques objets que l’enfant aime beaucoup. Pour Erik ce sont des bulles de savon, un moulin, des petites voitures et un train. Ces objets servent pour attirer son attention, créer une ambiance amusante, ainsi que pour « récompenser » chaque fois que l’exercice est fait correctement.
On passe à l’exercice suivant quand l’enfant maîtrise le premier.
Comment faire :
On attire l’attention de l’enfant et on lui donne une consigne. Par exemple : « (nom de l’enfant), donne moi la cuillère ». Quand l’enfant la donne, on le récompense (avec un morceau de quelque chose qu’il aime manger ou bien en le laissant jouer avec ce qu’il préfère) en même temps qu’on lui dit « très bien (nom de l’enfant), tu m’as donné la cuillère ».
Si l’enfant ne donne pas la cuillère, vous prenez sa main et vous l’aidez à l’attraper. Aussitôt vous le récompensez de la même manière que s’il l’avait fait tout seul.
Il est très important d’utiliser des mots précis avec des consignes très claires. Et de s’amuser avec l’enfant pendant qu’il travaille, lui permettre de jouer ou d’observer l’objet/l’image une fois qu’il a fait l’exercice.
La première session sera très courte, mais peu à peu il sera possible d’augmenter le temps.
Matériel de travail : Du concret à l’abstrait
  • Objets de la vie quotidienne (cuillère, tasse, assiette, voiture, poupée, brosse à dent…)
  • Photos de objets de la vie quotidienne / photos d’actions
  • Dessins des objets de la vie quotidienne / dessins d’actions
Au début on peut utiliser des objets que l’enfant connaît. Ensuite on augmentera sa compréhension de vocabulaire.
Il est important qu’au début les objets et les images soient très reconnaissables.
photos
Exercices :

Exercice 1 : les objets. Consigne « donne moi x » : devant l’enfant au début on place 3 objets. Petit à petit on peut augmenter le nombre d’objets.

Exercice 2 : Photos d’objets. Consigne « donne moi x ». On utilisera au début les photos des objets utilisés précédemment, mais ensuite on proposera de nouveaux objets. Avec le temps il est possible de rajouter le nom de l’objet écrit en majuscule. Si l’enfant ne comprend pas la consigne « donne-moi x », il est possible de lui dire « donne-moi la photo de x »

Exercice 3 : Dessins d’objets. Consigne « donne-moi » : on utilisera les dessins des objets présentés avant, puis ensuite on pourra en rajouter. Ensuite on ajoutera les noms des objets écrits en majuscule.

Exercice 4 : Photos avec des actions. Consigne « donne-moi x ». Avec des photos qui montrent des actions : manger, boire, nager, sauter… « donne-moi manger ». Il est préférable de commencer avec des actions qui impliquent un mouvement. Ensuite on ajoutera le nom de l’action écrit en majuscule.

A la maison on ne travaille pas plus de 5 objets. Ne proposer un nouvel objet/photo, dessin, qui si vous êtes certain que l’enfant le connaît. Toujours bien vocaliser et beaucoup s’amuser.

Avec ce programme on peut proposer tous les objets et les actions que l’on souhaite. On peut ajouter des animaux et des personnes, comme par exemple la photo de maman, de papa, des frères et sœurs, des amis….

On peut également varier les consignes : « donne-moi », « montre-moi », « prend »… et pour la généralisation dans le quotidien on peut faire le tour de la maison et demander à l’enfant de montrer les objets et les pièces sur notre chemin : « montre lave-linge », « attrape pomme », « montre salle de bain », « donne-moi brosse à dent »….

Astuce d’une maman :

Une autre idée est de placer des photos agrandies d’objets importants pour l’enfant sur un fond blanc ou uni (pas plus de quatre photos pour commencer) sur le mur de sa chambre, sur le frigo… avec le nom écrit en majuscule dessous. De temps en temps vous les regardez, les montrez et vous dites ce qu’il y a : « regarde, une voiture », « où est la voiture ? », « la voiture est là! » de manière théâtrale, en le répétant plusieurs fois dans la journée.
Ainsi il apprendra à regarder ce que nous lui indiquons : c’est une étape importante de son développement.
En cliquant sur la photo suivante vous trouverez des idées pour mettre en place la généralisation :
photo généralisation
Publicités

Une réflexion sur “Compréhension du langage

  1. Pingback: Comment commencer à stimuler | Le chant de l'herbe by Anabel Cornago

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s